Jeux Vidéos

God of war IV – La cerise sur le gâteau de la série ?

Bonjour à tous,
Voilà bien longtemps que je n’ai plus écrit ici, mais l’arrivée des vacances me permet de me poser davantage et du coup de reprendre mon clavier, ça oui !

Et je ne reviens pas avec un article livre, mais bien jeu vidéo. Ca fait longtemps que je n’en avais plus parlé, mais l’E3 me donne des envies …

God-of-War-4-

Je ne vous parle pas vraiment d’une nouveauté puisque sa sortie date déjà de plusieurs mois, mais God of War IV est le dernier jeu que nous avons testé et il est temps pour moi de dresser le bilan de cette expérience.
Attention, je ne suis qu’une piètre connaisseuse de la série God of war et je n’ai donc comme comparaison que le troisième opus que j’ai reçu avec ma playstation il y a 2 ans…

Un graphisme à couper le souffle. 

Même si ma playstation 4 en souffre beaucoup, il faut dire que God of war a une réalisation graphique qui ferait pâlir à peu prés tous les autres jeux sortis jusqu’à présent. C’est juste incroyable ! La cinématique est intégrée au gameplay et je ne vous parle même pas des décors et des personnages. J’avais déjà été soufflée par le précédent épisode, mais là ils ont fait encore bien mieux.

Une durée de jeu XXL et une difficulté ajustée. 

Le principal point faible du troisième était son assez courte durée de vie : j’ai assez vite bouclé le chapitre et je suis restée sur ma faim. Dans ce 4e épisode, on ne parle plus de quelques heures de jeux, mais d’une bonne cinquantaine (si tout va bien !). De plus, si j’avais trouvé God of War 3 assez facile, cet épisode quant à lui a corsé réellement la difficulté. Une grande partie du jeu se fait sans les armes fétiches de Kratos, mais bien avec une hache… Alors bon, Kratos est peut être armé, mais ça ne vaut pas ses armes d’origines ! D’ailleurs dés qu’on les récupères on se sent comme…Soulager =)

Une histoire plus mature, des personnages plus complexe. 

Ce que j’apprécie réellement dans cet épisode est la complexité du scénario. Kratos a vieilli et aujourd’hui il est accompagné de son fils Atreus. La relation qui réuni le père et le fils est délicate, d’autant que Kratos essaye de préserver son fils d’un lourd secret …

god-of-war-41

Les personnages de Kratos est devenu bien plus humain. A croire que cette fois, la paternité lui a apporté beaucoup. Pourtant, son humanité est encore maladroite et on sent qu’on a du mal à gérer la relation qu’il a avec son fils. Il est strict et dur, mais bienveillant quoiqu’il arrive. Pourtant, Atreus ne le perçoit pas comme ça : il cherche l’admiration de son père et reste persuadé que celui-ci ne l’aime pas. Voilà les bases.
Cette relation va donner lieu à des scènes vraiment touchantes entre un père et son fils.

Le personnage d’Atreus, outre le fait qu’il fasse considérablement évolué Kratos, sera un PNJ non négligeable dans les phases de combat. Spécialisé dans la longue distance, il vous sauvera les miches quelques fois vous pouvez être surs… Notamment en vous trouvant des pierres de guérisons et en vous réanimant.

Je n’en dis pas plus sur ces deux personnages, car je veux vous laisser le plaisir de découvrir l’évolution et les chemins qu’ils prendront. Parlons maintenant scénario général : une pépite. Nous sommes plongés dans le monde de la mythologie nordique, et encore une fois on salue réellement le travail fait par l’équipe pour la documentation. La mythologie nordique y est assez bien respectée, comme d’habitude dans les épisodes de God of war.

Un petit souci de sauvegarde

Un petit souci de sauvegarde est cependant parfois venu gâcher la fête. Imaginez que vous sauvegardé à un endroit plutôt calme après avoir traversé une passe difficile et que…Vous ne reveniez pas à l’endroit où vous avez sauvegardé ? Oui… Je suis sure que vous voyez où est le souci.

Un gameplay jouissif qui laisse place à la réflexion…

Une fois encore, le gameplay est incroyable. Les scènes de combats sont incroyables et nous apportent quelques poussées d’adrénaline. Mais même si on n’est pas face à un open world, le gameplay apporte son lot d’énigmes non négligeable. Dont certaines particulièrement complexes (bon, on est loin du niveau de Silent Hill ou de Mist, mais ce genre de jeu devenant rare… contentons-nous de ce que nous avons…). Celles-ci sont bien plus nombreuses que lors des précédents épisodes.

Kratos possédant deux armes, il faut également réfléchir à quel moment utiliser l’une ou l’autre…

Sans parler de l’amélioration des équipements.

Non franchement, on progresse =)

Bilan ? Un excellent jeu avec une durée de vie plus que raisonnable et un bon défouloir pour les fin de journée difficile.
God of War s’améliore en tout et le PNJ d’Atreus n’est pas négligeable. Probablement le meilleur des deux jeux que j’ai testé.

 

NOTE GLOBALE    18/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s