[Livre] The Expanse T1 : L’éveil du Leviathan

Dernier jour de l’année, dernière chronique de l’année et je voulais terminer par une bonne note.
J’aime beaucoup la science-fiction, mais je lui reproche de toujours tourner autour des même choses et de devenir un peu monotone. Du coup je l’ai longtemps laissée de côté jusqu’au jour où un libraire avait conseillé ce space opéra. J’avoue boudé le genre depuis pffioou ! Au moins ça ! Mais le résumé me semblait intéressant !

Aren't you glad-

images (1)

 

Titre : The Expanse – T 1 : Le réveil du Leviathan
Edition : Acte Sud
Auteur : James S.A Corey
Fait partie d’une saga : oui
Nombre de tome sorti en FR : 4
Nombre de tome sorti en EN : 7 (terminée)
Nombre de page : 823 en Ebook et environs 650 sur papier
Genre : Science-fiction – Space opéra

 

Aren't you glad- (2)

Non. Pas éditeur pour cette fois mais moi ! Parce que le résumé en lui-même prendrait la moitié de mon article et il y a une chance sur deux que vous ne le lisiez pas..:p Je vais donc faire bref : Dans un futur assez lointain (plusieurs siècles d’avance), l’humanité a colonisé le système solaire : Mars et la Terre ont la suprématie et n’hésite pas à exploiter la Ceinture d’astéroïdes et ses populations pour en extraire l’eau sous forme de glace. Dans un cargo chargé de faire la navette entre Saturne est les différentes stations de la ceinture, Holden et ses amis sont loin de s’imaginer que ce voyage s’annonce plus difficile que prévu.
Pendant ce temps, dans la ceinture, un inspecteur de police raté (Joe Miller pour les intimes), à la vie exécrable se voit chargé d’une bien étrange mission : la fille d’un milliardaire très connu du système solaire a disparu. Alors qu’il mène son enquête il découvre que cette dernière serait affilié à l’APE, un organisme s’opposant à la domination des planètes intérieures sur les ceinturiens.
Mais ce qu’il va découvrir est bien loin de toutes ses théories, même les plus folles…
Jim Holden… Joe Miller… Ces deux personnages pourtant si éloignés l’un de l’autre vont voir leur destin basculer et avec eux, celui du système tout entier.

Aren't you glad- (3)

Ma critique sera basée sur deux points de vue : une critique d’ensemble qui ne concernera que ma lecture et un bref comparatif entre le livre et la série. Pour un souci de cohérence, ces deux logiques seront superposées, n’en soyez pas surpris. 

Pour la petite histoire, James S.A Corey n’est pas le pseudonyme d’un mais de deux auteurs, pourtant, malgré deux plumes différentes on pourra être surpris de la cohérence du livre. Je n’ai peut être pas l’oeil (pas encore…c’est possible que ça viendra après la lecture des autres tomes…), mais je n’ai pas distingué un changement entre le premier auteur et le second et ça c’est un point positif.

Parlons du scénario. Il est difficile pour moi de ne pas me faire influencer par la série. D’ailleurs, est-ce que la série respecte le livre ? Je dirais mieux que cela, elle le complète. Le livre en soi pourrait se suffire à lui-même. L’histoire est bien construite et répartie sur une narration en deux temps.  Elle se fait à la troisième personne et s’axe sur les points de vue de deux personnages: Jim Holden, petit gars sans ambition dans un vaisseau cargo et Joe Miller un flic isolé dont la vie semble s’effondrer comme un château de carte. Cette formule narrative permet d’avoir deux aspects d’une même situation. Si parfois le parallèle est intéressant, il est parfois tout à fait inutile et chronophage. Heureusement, les auteurs ont davantage limité les répétitions en fin de bouquin !

Ce que j’ai aimé ? Le fait que le récit soit à la fois futuriste et actuel, car il aborde des thèmes forts : la course à l’armement, l’exploitation de certains peuples aux profits des autres, l’inégalité des richesses et des situations, les causes justes/injustes,… Tout ça dans un contexte qui reste proche de notre réalité (même si on ne vit pas encore sur Mars ni sur la Lune, je vous l’accorde).

Un autre point positif, c’est que l’univers a été très bien pensé : on évolue sur un toile de fond hyper complexe, un univers incroyable en richesse qui pourrait ouvrir à une multitude d’autres récits annexes (c’est d’ailleurs le cas, je pense, puisqu’il existe des nouvelles basées sur l’univers de The Expanse). Chaque peuple a ses propres caractéristiques et ses coutumes de langage (notamment les ceinturiens). Il y a un vrai travail en profondeur et ça j’aime dans un livre ! Car si l’univers n’est pas complexe et intelligemment construit je ne parviens pas à m’intégrer dans l’histoire et du coup je décroche !

D’ailleurs l’histoire est tellement complexe qu’en un seul tome il est difficile de rendre compte de tous les aspects en même temps (le choix de la narration y est pour beaucoup, j’avoue !). C’est là que la série complète parfaitement ! Je m’explique : Dans le tome 1 l’aspect politique n’est que vaguement mentionné, tout comme les tensions entre la Terre et Mars… Il y a donc l’absence regrettable d’un personnage qui, dans la série, est capital : Chrisjen Avasarala !

La série ajoute directement l’intrigue politique dès la saison 1 alors qu’elle se développe uniquement dans le tome 2 (superbe insertion, on y voit que du feu).

Les personnages ? Si les amateurs dans la série regrettent leur manque de profondeur, ça s’arrange un peu dans le livre… Mais vraiment un peu ! C’est peut être là l’énorme point faible de The Expanse (ou du moins de ce premier tome) : c’est le manque cruel de personnage charismatique à l’exception de Miller qui est magistral. On reprochera à l’équipage d’Holden un florilège d’archétypes (qui s’aggravent dans la série).
Comparé à cette série d’ailleurs, il faut savoir que si vous avez commencé par celle-ci, vous ne verrez pas les personnages principaux de la même manière (surtout Holden et Naomi, mais je ne spoile pas nononon). De plus, la série a dû s’octroyer quelques raccourcis parfois très intéressants en rendant des personnages totalement secondaires dans le livre un peu plus utile. Un plus ! 

Même si certains détails changent et que la narration n’est pas la même, la série est quand même un énorme copier/coller du livre, je conseille donc à tout le monde (oui oui oui tout le monde) de commencer par le livre avant de regarder la série afin de ne pas édulcorer son jugement (c’est ce qui m’arrive, j’ai adoré la série, j’adore le livre…). Je vais donc poursuivre rapidement ma lecture puisque la fin de la saison 2 correspondrait en fait au début du tome 2. Je vais donc prendre de l’avance afin de découvrir la série à la lumière de l’oeuvre originale et non plus l’inverse !

 

CONCLUSION 

+ Type de narration original, apportant une richesse des points de vue, mais aussi un apport sur les ressentis des personnages (et ça c’est bien).
+ Parfois répétitif sur les points de vue lorsque les deux protagonistes se rencontrent.
+ Univers extrêmement riche
+ Bonne science fiction dans le sens propre du terme.
+ Complexité de l’intrigue, sachant doser les mystères et les rebondissements de sorte que chacun sache suivre l’histoire.

-Des personnages qui manquent cruellement de profondeur même si le livre est bien mieux que la série à ce niveau là . GROOOOSSE FAIBLESSE.
– Si certains passages sont extrêmement détaillés d’autres sont presque zappés à vitesse grand V. Pourtant, ils auraient eu le droit à quelques détails supplémentaires.

 

Une très bonne lecture dans un univers que j’ai hâte de retrouver dans le tome 2 =D

17/20

4 réflexions sur “[Livre] The Expanse T1 : L’éveil du Leviathan

  1. Merci pour cette chronique. J’adore aussi la SF mais c’est vrai que je suis très sélective mais je t’assure qu’il y a de la SF qui se démarque des bouquins habituels du genre. Il n’y a pas Chrisjen Avasarala ?! Mais le livre a quand même l’air génial après ce n’est que le tome 1 donc les personnages continueront à évoluer dans le tome 2. Joe Miller, il est comme dans la série ? Moi je le trouvais super creepy avec son obsession pour Julie Mao, c’est une opinion personnelle, désolée si tu adores le personnages.

    Aimé par 1 personne

    1. Justement, dans la série c’est un peu flippant, mais je trouve Miller un peu plus compréhensif dans le bouquin. Je m’explique : on découvre davantage de chose sur son passé. Son « obsession » pour Julie est aussi présentée plus en détail et autrement. Je ne t’en dis pas plus car je ne veux rien te gâcher mais une fois que tu auras lu le livre on en rediscutera.
      Par d’Avasarala ni d’Erinwright ni même de Bobbie pour le moment car la série a « fusionné » une partie du T2 avec le T1. En fait, le T1 s’achève après qu’Eros se soit écrasé sur Vénus. Tout le reste c’est déjà le tome 2 (enfin je pense) 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Je pense qu’effectivement la série influence la perception du roman. Ayant lu les premiers tomes avant qu’lle sorte, l’absence d’intrigue- et donc de background- politique est uisible au roman, tout comme les personnages un peu trop stéréotypés.
    J’ai été moins tendre que toi du coup. 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s